Nature et paysage dans l’art contemporain


L’art hors des sentiers battus

 

Vers la fin des années 60, des artistes s’écartent délibérément des lieux consacrés à l’art – atelier, galerie, musée – pour se confronter in situ à l’immensité des paysages ou travailler directement avec des matériaux naturels. Certains font de la marche dans le paysage, l’essence même de leur art ; d’autres expriment, via des oeuvres éphémères, leur inquiétude pour un environnement de plus en plus menacé, d’autres encore creusent, déplacent, transportent, accumulent... modifiant parfois en profondeur, le paysage dans lequel ils interviennent, mais également les processus et techniques de création. A travers le Land art, l’Arte povera mais aussi d’autres courants contemporains, nous verrons comment des artistes ont contribué à instaurer des rapports nouveaux entre l’art et la nature.