Art et pouvoir :


les artistes d’avant-garde face à la guerre

 

La Première Guerre mondiale fut pour les peintres un événement qui bouscula la pratique de leur art. Les artistes sont souvent amenés à se déterminer par rapport au pouvoir politique en place, qu’ils choisissent de le servir, de le combattre, de se montrer indifférents, voire de l’ignorer. En 1914, pour la première fois, nombre d’entre eux sont obligés de participer à la guerre. Comment les artistes d’avant-garde ont-ils fait face à cette Première Guerre mondiale ? De quelle manière, à la fin des années 30, dans un contexte d’oppression et de pénurie, les peintres ont modifié en profondeur, les contenus et les formes de l’art ? L’histoire de l’art peut être lue comme le miroir de notre humanité. Tantôt reflet d’un humanisme à l’oeuvre dans ce qu’il a de meilleur ; tantôt révélatrice des pires exactions commises par l’homme. Cette conférence montre comment la guerre a été représentée des deux côtés de la ligne de front, par quels artistes, et avec quelles difficultés.