Au delà d’une démarche, voire d’une technique, il s’agit d’initier un processus créatif ou chacun pourra trouver sa place et s’exprimer librement.

L’objectif de ce genre d’intervention, au sein d’un quartier n’est pas le fait d’enseigner a une population une technique parfaite de l’art, mais de l’éveiller et de provoquer chez elle une nouvelle perception du monde et de son environnement par la pratique d’une expression artistique.

L’idée d’accompagner un groupe, d’enseigner une technique ou un art n’est pas une finalité en soi.

L’originalité de cette démarche réside davantage dans le principe de constituer un collectif, de définir ensemble un projet artistique, de privilégier une approche critique mais aussi poétique de l’art, et enfin, de concevoir sa présentation publique afin de la faire partager et de créer une plate-forme d’échanges au sein du quartier.

Le temps est un facteur essentiel dans ce type de démarche. Le temps d’apprendre à se connaître, de se familiariser avec une démarche artistique, de se l’approprier, d’élaborer ensemble un projet commun, de faire confiance, de se faire plaisir aussi.

Au-delà du lien social qui se tisse, s’exprime le désir commun de poursuivre ensemble un projet artistique,

de nourrir cette relation à l’autre dans un esprit de partage et de valorisation d’un quartier par ses habitants.